Composer avec un collègue stressant

Évaluation :  [Glissez votre souris sur les étoiles]
Taille du texte Imprimer
On ne peut pas toujours choisir les gens avec qui on travaille, mais on peut contrôler leur influence sur notre niveau de stress et notre santé en général. Voici comment.

Les échéances serrées et les clients exigeants ne sont pas les seules sources de stress au travail. Un collègue difficile peut aussi avoir des effets dévastateurs sur votre santé. Il est bien sûr tout à fait normal de ressentir du stress au travail. Mais un patron tyrannique, un gestionnaire malintentionné ou un collègue hargneux peuvent avoir un impact important sur votre bien-être physique et émotionnel.

Voici comment reconnaître le problème et y remédier.

Reconnaître le problème

La première étape pour composer avec un collègue difficile est de reconnaître les signes indiquant que vous subissez un stress excessif. Parmi ceux-ci :

  • Maux de tête
  • Problèmes de concentration
  • Impatience ou tendance à argumenter rapidement ou à s'emporter facilement
  • Difficultés à dormir
  • Maux d'estomac
  • Insatisfaction à l'égard de son emploi ou sentiment d'abattement
  • Mauvais rendement au travail

Heureusement, vous pouvez prendre certaines mesures qui réduiront le stress que cause le comportement d'un collègue.

Que faire pour y remédier

« Vous êtes congédié! » Si seulement vous pouviez le crier la prochaine fois qu'un collègue vous met les nerfs en boule. Comme vous n'êtes probablement pas en position de le faire et, si vous l'étiez, vous n'avez probablement pas les motifs pour le faire, il vaudrait mieux prendre quelques mesures positives pour réduire votre stress :

  • Riez — Plutôt que de laisser ce gestionnaire qui ne se mêle pas de ses affaires vous énerver, blaguez avec un ami ou un collègue et essayez de voir un peu d'humour dans votre situation. Une bonne rigolade est une des meilleures façons de diminuer le stress et de mettre les choses en perspective.
  • Respirez — Avant de réagir aux remarques désobligeantes d'un collègue, prenez une bonne, longue respiration. Ces quelques secondes supplémentaires vous aideront à mieux analyser la situation et à ajuster votre attitude.
  • Souriez et acceptez que chacun reste sur ses positions — Vous n'avez pas à être tout à fait d'accord avec toutes ses idées pour travailler avec quelqu'un. Des points de vue divergents peuvent même vous aider à voir certaines questions professionnelles d'une perspective différente, et vous apprendre à faire des compromis.
  • Concentrez-vous sur votre travail — On ne peut pas toujours contrôler les commères, mais on peut prendre en charge sa propre situation. Les appels et les courriels auxquels on n'a pas répondu, et un bureau désordonné ne peuvent qu'exacerber le sentiment de stress au travail. Consacrez les 30 premières minutes de chaque journée à l'organisation de votre aire de travail et à l'établissement de priorités.
  • Ne vous laissez pas marcher sur les pieds — Les brutes du bureau peuvent avoir un comportement abusif envers leurs collègues, que ce soit verbalement, physiquement et même en ligne. Si vous êtes la cible d'une telle personne, ne vous laissez pas faire; réagissez. Faites-lui savoir que son comportement est inacceptable et que vous en appellerez à une autorité plus élevée (comme les ressources humaines) au besoin. En s'attaquant au problème dès ses débuts, vous pouvez empêcher l'abus de s'aggraver et éviter de laisser vos émotions prendre le dessus et de dire quelque chose que vous regretterez.
  • Demandez une solution officielle — Encouragez votre employeur à élaborer une politique de prévention du stress au travail qui inclut des lignes directrices pour la résolution de problème entre collègues. Si votre patron se montre réticent, expliquez-lui que le stress est un aspect de la sécurité du travail qui peut avoir un effet négatif sur la santé et la sécurité de votre équipe.
  • Obtenez de l'aide professionnelle — Voyez auprès des ressources humaines s'il existe des programmes d'aide aux employés qui peuvent vous aider à composer avec le stress. Vous pouvez également demander des recommandations à votre médecin de famille.

Quelle que soit la gravité du problème, souvenez-vous que vous n'avez pas à souffrir en silence. Vous pouvez agir et obtenir de l'aide si vous en avez besoin.

Liens utiles

Cliquez sur les liens suivants pour obtenir plus de renseignements et de conseils sur les idées présentées dans cet article :


 

Références

Vous voulez être informé des conseils et des outils les plus récents? Abonnez-vous à notre bulletin électronique!

Le contenu de Plusquedesmedicaments.ca est mis à jour deux fois par semaine. Abonnez-vous à notre bulletin électronique pour obtenir toute l'information sur les nouveautés publiées sur le site. Deux fois par mois, vous recevrez un bulletin électronique d'information contenant un aperçu des quatre articles qui ont été publiés au cours des deux semaines précédentes.

Le site Plus que des médicaments ne divulguera pas votre adresse de courriel, ni ne l'utilisera à des fins autres que celle de vous envoyer le bulletin.